19/09/2006

Un peu de poésie!

Marcel Jouhandeau

Doudou

 

  Toujours chaque matin, de sa part le même étonnement à me voir tracer à perte de vue mes petits signes.

  Le grincement de la plume, voilà une musique à sa taille. L'harmonium ne lui déplaît pas, mais la radio lui est insupportable.

  Autrefois, quand une allumette s'enflammait, s'il trônait sur mes genoux, prenant l'engin pour une machine infernale, Doudou s'enfuyait à toutes jambes. Depuis qu'il s'est aperçu que ma pipe fait à peu près partie de moi, il ne se soucie guère de l'orage qui se passe au-dessus de lui dans la nuée, dont il suit les volutes, amusé.

 

(Animaleries, 1961.)

15:40 Écrit par dondon | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Commentaires

... Suis juste passé vous dire que j'ai ajouté votre blog dans mes liens "Amoureux des chats" comme ça je pourrais venir prendre des news de Dondon plus souvent ;-)
Bizzzzzz

Écrit par : Ch'tit bou | 20/09/2006

Les commentaires sont fermés.